Échange collectif PARTAAGE autour des Comités de Pilotage des Projets Alimentaires Territoriaux

Le 06/07/2021 de 10h à 11h30

Résumé : Échange de 1h30 avec une 10aine de membres du réseau PARTAAGE sur les questionnements qui peuvent se poser sur les comités de pilotage (copils) des PAT : quels objectifs, quels acteurs inviter, quelles techniques d’animation, quelle articulation entre copil/cotech/groupes de travail, etc.

Participants :
 – Charles THOMASSIN, Animateur du Réseau PARTAAGE
 – Arsène DAVAL, Plaine des Vosges
 – Maud DABRY, Pays de la Déodatie
 – Laura GOFFO, Nord Haute Marne
 – Audrey ZIMMER, CA Forbach
 – Élodie PARISOT, Argonne Ardennaise
 – Geneviève BEHOTEGUY, Vosges du Nord
 – Dorian FLIPO, DRAAF GE
 – Ludovic LAY, DRAAF GE

Détails :

  • Introduction des objectifs de ce temps : partager des ressources, bonnes pratiques et besoins autour de l’organisation d’un premier comité de pilotage. Le PowerPoint en fin d’article a servi de support aux échanges.

Problématique

COMMENT ANIMER SON PREMIER COMITÉ DE PILOTAGE PAT ?

Question posée par Arsène Daval, PETR Plaine des Vosges

  • Détails sur la problématique :
    • Quelle articulation des publics privés et publics ?
    • Qui faut-il inviter ? Tous les acteurs ? (Potentiellement 40 personnes !)
    • Comment animer de façon à laisser sa place à chacun.e ?
    • Quelle articulation Copil/Cotech ? Copil restreint + Cotech ouvert, ou Copil plus large
    • Gouvernance existante : groupe de travail fait des propositions au comité syndical qui valide ou non

  • Réactions à chaud des participants
    • Vosges du Nord
      • Copil (valide stratégie) = financeurs (dont ch agri) et élus des 3 structures partenaires
      • Cotech (opérationnel) = techniciens des 9 EPCI, tous les partenaires
    • Forbach
      • Pertinence d’utiliser une commission existante ?
      • L’idée des PAT est d’avoir une gouvernance large, mais dans l’objectif de ne pas multiplier les sollicitations, étendre temporairement la commission existante peut être une bonne idée

Quelle organisation entre Copil et Cotech ?

  • Au Copil, chercher la représentativité pour prendre en compte tous les points de vue

  • Au Cotech, un maximum d’acteurs. Exemple : Maison de la nutrition, AMAPs, Association de consommateurs, Ruche qui dit oui, drives fermier, restauration scolaire (civom, CR, CD), centres sociaux culturels, périscolaire, structures d’insertion
    • Cotech implique travail parallèle à fournir par les participants

  • Idée : désigner des structures ou représentants lors du Cotech pour participation au Copil

  • 2 modes de fonctionnement possibles :
    • Copil + Cotech + Groupes de travail ;
    • Copil + Cotechs thématiques.
      • Eventuellement « Grand Messe » de lancement puis Copil plus réduit (cf. Plaine des Vosges)

Quels acteurs inviter ?

  • Jusqu’où aller sur l’inclusion des agriculteurs ? Point de vigilance : préférable d’inviter tout le monde (éviter le favoritisme) et ceux qui le peuvent viennent. Commission agriculture au sein de la collectivité peut permettre de faire le relais des invitations.

  • Quelles places du social et de l’environnement ?
    • Social : mutualité française grand est, IREPS, démarches CLS, CPAM, CAF, Terre de Liens
    • Environnement : Bio Grand Est, Ademe, Maison de la nature, associations d’éducation à l’environnement, CPIE

  • Inviter des acteurs/porteur du PAT voisin ?

  • Comment inclure les restaurateurs, boulangers, artisans, métiers de bouche ?
    • Chambres consulaires : des métiers, artisanat, commerce et industrie

  • Bonne pratique vue sur plusieurs territoires : inviter des chercheurs au Copil pour leur regard théorique et leur recul

Questions pratiques

  • Quel meilleur jour et heure pour un Copil ?
    • lundi, mercredi et vendredi à éviter.
    • Plutôt fin d’après-midi/début de soirée (quand il s’agit de réunir acteurs économiques et élus)

  • Quelle gestion du temps ?
    • Règle de groupe ; Nécessaire de viser des prises de parole productives.
    • Désigner un(e) maître du temps

  • Quelles techniques d’animation ?
    • Il apparaît important de donner ou proposer quelques techniques d’animation pour présenter les acteurs, réguler la parole et la rendre « productive ». Pour cela Charles se propose de faire suivre quelques fiches et méthodes : celle du canevas en petits groupes notamment.

Voici quelques techniques d’animation de réunions en visio :

Conclusion et remarques des participants

  • Autres idées d’échange collectif PAT / café solution à porter via PARTAAGE
    • Articulation avec autres initiatives type CLS, PCAET
    • Financements
    • Accompagnement des acteurs de la restauration collective

  • Temps annuel PARTAAGE 2e quinzaine de Novembre (plénière matin et groupes de travail)

Et vous, quelles sont vos bonnes pratiques pour l’organisation du Copil PAT ?

Laissez vos idées, remarques, questions en commentaires !

Support PDF de l’échange :

Support-Echange-Copil-PAT

Print Friendly, PDF & Email

0 réflexion sur “Échange collectif PARTAAGE autour des Comités de Pilotage des Projets Alimentaires Territoriaux”

  1. Ping : Un coup de pouce, avant les premiers coups de fourchette | Réseau PARTAAGE

Laisser un commentaire